Le groupe de traducteurs en cours

 

  • Les articles de journaux seront traduits en russe, anglais, swahili, lingala, français,

chinois, arabe et en polonais dans la ville de Hämeenlinna et dans les nouvelles de Hame du groupe de traducteurs.L’idée est conçue pour que chacun puisse traduire à partir des articles, des thèmes qui lui sont intéressants.

  • Les prémières traductions vont apparaître dans les jours les plus proches sur les blogs de Nouvelles de Hame.
  • L’idée est conçue pour que chacun puisse traduire à partir des articles, des thèmes qui lui sont intéressants.

Hämeenlinnan kaupungin kanssa perustettu kääntäjäryhmä on aloittanut jo työnsä. Ensimmäiset käännökset ilmestyvät lähipäivinä Hämeen Sanomien blogeihin. Idea on, että jokainen kääntää lehdestä itselle tärkeitä tai kiinnostavia aiheita. Kuva: Toni Rasinkangas

TUULIA VIITANEN TEXTE//
TONI RASINKANGAS PHOTOS

Questions

  1. Qui êtes-vous?
  2. Pourquoi êtes-vous venus en Finland?
  3. Où est-ce que vous avez travaillé?
  4. Pourquoi avez-vous voulu rejoindre le groupe de traducteurs?
  5. Quelle est votre devise?
  6. Quel est le mot le plus beau en finnois?

 

  1. GHISLAINE CEUSI KYUBWA. Je suis Congolaise, mariée et mère de cinq enfants. Je suis venue en Finlande avec ma petite famille vers la fin l’année 2010.
  2. Je suis venue en Finland par convention entre le HCR( Haut Commissariat pour les Refugiés), le gouvernement Rwandais et l’Etat Finlandais. Je suis réfugiée par quota. J’ai vécu au Rwanda presque 10 ans.
  3. J’ai travaillé au Congo et au Rwanda comme enseignante; et comme employée dans le domaine multiculturel dans le camp des réfugiés au Rwanda et tout ça pendant près de 10 ans. En Finlande je travaille à temps partiel comme enseignante de la langue Swahili et comme interprète. Ma profession c’est enseignante, mais j’ai une nouvelle profession, car j’ai terminé les études professionelles en Finlande, comme conseillère scolaire ou assistante du maître de classe.
  4. J’ai integré le groupe de traducteurs car je veux améliorer ma compéntence linguistique du finnois et d’autres langues que je parle.
  5. Ma devise est:” Je ne cède pas”
  6. Pour moi le mot finnois le plus beau est: ”äidinkieli”( langue maternelle)

 

  1. PETRA PALJAKKA. J’ai passé une grande partie de ma vie en Belgique et j’ai fait mes études secondaires en Finlande.
  2. Etudes secondaires.
  3. J’ai effectué le baccalauréat et j’ai passé mon essaie de travail dans une boutique de vente d’habits connue sous le nom de Vila à Hämeenlinna.
  4. Je voudrais exploiter de ce groupe, l’amélioration de la connaissance du finnois et en bénéficier de nouvelles expériences.
  5. L’attitude est important.
  6. Liplattaa( clapoter)

 

  1. GUNTA KARAPALAO.
  2. Relation familiale. Mon a décidé de rentrer dans son lieu de naissance et nous avons, toute la famille, démenagé en Finlande.
  3. Ma profession c’est ingénieure en bätiment. Après mes études à l’université de l’Économie en Lettonie, j’ai été employée comme ingénieure en bâtiment pendant plus ou moins six ans. Ma vie professionnelle a changé quand j’ai commencé un nouveau travail au ministère de finances dans le département de programme d’aide international où j’ai été employée pendant neuf ans. Après cela j’ai travaillé comme chef des projets et directrice génerale de livraison dans len zone de Courlande durant sept ans. En Finlande j’ai travaillé comme agent de bureau à Setlementti, une association de Hameenlinna.
  4. Je voudrais améliorer ma compétence deu finnois pour un possible nouveau travail.
  5. Je suis d’accord avec Martin Luther qui disait:”Même si l’on me disait que le monde arrivait à sa fin, je planterais aujourd’hui le pommier”
  6. Avaruus (espace)
  1. BOTOND VEREB-DÉR, le concepteur du projet ” Renessanssi” dans la ville de Hämeenlinna. Je suis venu de la Hongrie il ya huit ans.
  2. Mon entrée en Finlande a apporté en moi l’amour de la langue finnoise et du travai en Finlande.
  3. J’avais déjà étudié le finnois en Hongrie à l’Université, ce qui m’a donné la chance d’être embauché facilement en Finland et ceci fut la cause de mon démenagement en Finlande. En Hongrie j’ai trouvé un emploi à cause de ma compeétencedu finnois dans différents services de clients. En Finlande j’ai commencé comme interprète et résponsable du personnel, après j’ai démenagé à Tampere pour le journalisme. En fin je travaille à la municipalité de Hämeenlinna depuis trois mois pour dévélopper le travail des projets.
  4. L’idée du groupe des traducteurs a été conçue afin que les traducteurs puissent apprendre de nouveaux mots et; aussi la grammaire finnoise, que l’on emploi rarement. Les participants auront accès à une tâche exigeante et je crois que leurs compétences linguistiques vont se dévélopper considérablement durant le projet. Ils vont pareillement servir les habitants de la zone en traduisant les nouvelles de Hämeenlinna dans différentes langues, car eux aussi auront plus d’informations sur leur lieu de résidence.
  5. Pense globalement, agis localement.
  6. Vauva(bébé), laulu(chant). Mais avant tout j’aime la musique linguistique, parce que l’usage du discours du finnois produit une mélodie unique.
  1. JING YU-HELLBERG. Je suis chinoise.
  2. Je vis en Finlande dépuis 5 ans. Mon mari est finlandais; et mon père et mes soeurs vivent en Finland, raison pour laquelle je suis venue vivre en Finlande.
  3. J’avais fait, à l’université chinoise, un travail de concepteur des graphiques à temps partiel. Ma profession est l’Art et la Conception graphique.
  4. J’ai intégré le groupe des traducteurs car cela m’aidera beaucoup dans l’apprentissage du finnois.
  5. Demain c’est un jour nouveau.
  6. Le mot le plus beau en finnois c’est kiitos (merci)
  1. NAURIS”NAKKE” AVOTS, je viens de la Lettonie et je suis le formateur du groupe.
  2. La nature de la Finlande, la langue et l’appui d’un ami finlandais.
  3. J’ai effectué différentes professions mais les plus importantes sont: l’enseignement du finnois et l’interprétariat
    /traduction.
  4. Je sens que ma participation au groupe des traducteurs m’appelle à un nouveau défi. Je vais former le groupe et je suis sûr que ceci me donnera une occasion unique dans l’enseignement.
  5. Terminons à temps ce que nous avons commencé à temps.
  6. Les crucifères dont le nom”Nauris”
  1. NADEZDA”NADJA” IUDINA.
  2. L’amour, L’année 2007 je me suis mariée à un homme qui vit en Finlande.
  3. J’ai travaillé en Russie comme en Finlande. En Russie j’ai travaillé dans le laboratoire photographique où je m’occupais principalement de la l’examination et de la modification des photos. En Finland j’ai fait le travail dans le domaine du nettoyage, charpantier et logistique. Mes professions sont: charpantière et gestionnaire d’entrepôt.
  4. Je veux principalement dévélopper ma compétence du finnois. J’espère avoir un nouveau une nouvelle profession où je ne serai pas obligée de travailler les nuits, car je voudrais avoir assez de temps pour ma fille.
  5. Pense positivement, souris plus souvent, il ya du meilleur à venir.
  6. Unelma(rêve)
  1. MUSTAFA KARIM ABDULLAH. Je suis refugié iraquien.
  2. Je suis venu en Finlande le 13.08.2013, parce que je ne pouvais plus vivre en Iraq. J’ai voulu empêché la corruption dans la compagnie d’électricité et une les combattants d’une partie militaire ont voulu me tuer, raison pour laquelle j’ai décidé de quitter l’Iraq.
  3. J’ai fait mes études d’ingenieur en électricité en Iraq. En Finland j’ai étudié le finnois.
  4. Je voudrais développer et améliorer mon finnois, pour que je puisse trouver du travail ou continuer mes études dans la maîtrise d’ingénieur.
  5. Essaie de vivre en dignité et en paix.
  6. Mukava(confortable, agréable)

 

  1. MOZART MAMBONGA. Je suis originaire du Congo Démocratique.
  2. La guerre civile au Congo.
  3. Je travaille actuellement à Kumppanuustalo, ma profession c’est enseignant.
  4. Je veux aider les congolais à comprendre le finnois, aussi je veux user de ma langue maternelle. J’aimerais concevoir un petit dictionnaire en Lingala.
  5. Sois courageux.
  6. Onnellinen(heureux)

 

  1. PIOTR KASPEREK. Je suis un jeune polonais de 21 ans.
  2. Je suis venu en Finland pour des raisons familiales. Mon père a trouvé du travail en Finland il ya cinq ans et trois ans après ma mère a décidé de venir vivre auprès de son mari. Alors j’ai décidé à mon tour de démenager avec eux.
  3. Personnellement je n’ai pas de profession. J’ai demenagé en Finfinland juste après avoir terminè mes études sécondaires. A cause de cela je n’ai pas pu trouver du travail en Pologne. Ma vie professionelle n’a commencé qu’en Finlande où j’ai participé à de différents essais de travail.
  4. Je veux le groupe de traducteurs, parce que je crois que ceci pourra m’aider à développer ma compétence de finnois et peut aussi me préparer au travail de traducteur qui m’intéresse beaucoup.
  5. Peu importe ce qu’ils souhaitent, peu importe où ils vont, les gens ne peuvent être autre chose qu’eux-mêmes.
  6. Le finnois est une belle langue, c’est pourquoi il serait difficile de choisir le mot le plus beau. Mais selon moi, ”matka” est très beau car il signifie en polonais ”mère”.

Kommentointi on suljettu.

css.php