Une profonde farce

AU THEATRE D’ETE
________________________

Ursula Ryynänen
Hämeenlinna

image

Le baroque de Janakkala( Janakkalan Barokki) se répand pour la première fois, cet été, à la station de Turenki, où on va profiter, le samedi soir, du buffet et du Trio de musiciens de lyre de Ilkka Heinonen. Le lyre cintré n’était pas entendu précédemment à notre festival. Selon le temps atmosphérique, le concert peut se tenir soit à l’extérieur ou à l’intérieur, explique le directeur artistique Aapo Häkkinen. Photo: Markku Tanni

On verra cet été Risto Karlsson écrire et Arto Nieminen dramatiser au service de sapeurs-pompiers volontaires de Tuulos (WPK)en sigle finnois au theâtre de Ruutta, les derniers de Mohicans.

La Satire parle de la décision de cinq personnes détectant le changement de vie pour mettre en place une tribu amérindienne.

Petri Liski, vous contrôlez maintenant le theâtre de Ruutta pour le huitième été. Est-ce une routine difficile?

Chaque fois on part comme aux congères profondes. Dans ce cas, littéralement, quand les répétitions commencent à la mi-janvier. La joie du metteur en scène commence à ce point quand les acteurs maîtrisent leurs textes si bien qu’ils sont en mesure réellement de jouer un rôle.

Il s’agit d’une question très sérieuse au sujet de jouer. La joie et l’énergie dont on a besoin doivent rester impliquées. Puis, quand tout est à la hauteur, ça réussit.

Parlez de vos dizaines d’acteurs. 

Une douzaine efficace. Notre bloc augmente chaque année. Les compétences, la technologie, la capacité de se lancer et l’éthique de travail ont augmenté de manière significative. Lorsque      

l’occupation principale est en tant qu’acteur, c’est extrêmement enrichissante. On comprend mieux sa place dans l’ensemble.

Pourquoi juste ce spectacle?

– On fonctionne de manière qu’il nous faut avoir un certain nombre d’hommes et de femmes également représentés. Nous sommes en mesure de rendre le rôle en des choses polyvalentes.

Pourquoi on a besoin de voir les derniers de Mohicans?

Il est à propos de ce que nous voudrions parfois être. Le spéctacle est différent dans la façon dont il fournit une comédie de farce aussi un thème plus profond. HäSa

 

Réferences: Hämeen sanomat/Just B8 28.6.2016

 

 

 

 

 

Kommentointi on suljettu.

css.php