L’activisme est la meilleure politique étrangère

La visite de Vladimir Poutine en Finlande est un intérêt exceptionnel. La différnce de la Grande-Bretagne UE a de l’impact sur la sécurité européenne. La relation de la Finlande avec l’OTAN c’est sa propre affaire.  

La visite du président russe à l’heure d’aujourd’hui en  Finlande est très chaude chez les finlandais quel que soit le moment d’été.
     Le président de la République, Sauli Niinistö, a invité son homologue au pays, quand il n’avait pas encore connu de la décision britannique de se retirer de l’Union européenne.

Dans le rapport du gouvernement récent de la politique étrangère et de sécurité aux opérations de l’OTAN est dit à affecter la Baltique, la mer Baltique et la situation sécuritaire du Nord.

    La Finlande et la Suède participeront dans une semaine  au sommet des partenaires de l’OTAN à Varsovie. Le thème principal est le renforcement de la présence de l’OTAN en particulier en Pologne et Baltique, et aussi le statut des partenaires.

L’accès au dialogue constructif est extrêmement important, même si les choses sont fortement, en particulier, si et quand nous ne sommes qu’en désaccord.

Le ministre des Affaires étrangères Timo Soini (Le Vrais Finlandais, parti politique finlandais(ps.)) a précisé au début de Juin à Moscou que l’alignement de la Finlande à  l’OTAN est une propre affaire finlandaise. Sauli Niinistö n’a pas besoin de réciter la chose à haute voix.

L’activisme est la meilleure politique étrangère. Bien que la Finlande soit parmi les liens les plus forts à l’Ouest, et non pas en conformité avec les intérêts de la Finlande et de Finlandais, ne peut pas geler toutes les relations avec l’Est (Russie).

Les présidents Sauli Niinistö et Vladimir Poutine ont maintenu des contacts l’un avec l’autre en dépit du fait que la crise ukrainienne a resseré les tensions entre UE et la Russie. Le rôle de l’intermédiaire  n’est pas vécu à son temps. Il raconte l’idée de Sauli Niinistö  d’une éventuelle rencontre entre le futur président élu des Etats-Unis et le président Vladimir Poutine en Finlande.

 Le BREXIT APPORTE  une saveur surprenante aux discussions de présidents.  De l’UE s’en va  une de ses plus grandes puissances militaires. La défense commune de l’UE est appelée un tigre de papier, mais la Russie n’a toujours pas été en mesure de se laisser complètement inaperçue. On pourrait raisonnablement penser: plus de schismes à l’occident, c’est mieux pour Poutine. La réalité est, cependant, à deux volets.

Poutine a annoncé le droit de la Russie à poursuivre son interdiction sur les importations de la nourriture européenne. Il y a quelques semaines, cependant, Mr. Poutine a déclaré baiser l’avenir de la Russie contre un autre mi-chemin vers l’UE. Il a parlé amicalement au Forum économique  international de Saint-Pétersbourg. De Kultaranta consulté, on saurra  dans quelle direction le vent de Kremlin soufflera prochainement.

 

EU:n komission puheenjohtaja Jean-Claude Juncker ja Venäjän presidentti Vladimir Putin liennyttivät EU:n ja Venäjän viileitä suhteita 17. kesäkuuta Pietarin talousfoorumissa. Kuva: SERGEI CHIRIKOV

Président de la Commission de l’UE Jean-Claude Juncker et le président russe Vladimir Poutine ont détendu les relations froides entre l’UE et la Russie Le 17 Juin au Forum économique de Saint-Pétersbourg. PHOTO: Sergey Chirokov / EPA

 

 

Kommentointi on suljettu.

css.php