La liberté individuelle pendant la pause

NOTIONS DE BASE DU DESERT

Pasi Rangell

 

Pasi Rangell@gmail.com

_________________________________

Le monde islamique célèbre actuellement le mois sacré, le Ramadan.  Il est célébré  de cela  autour de l’an 610, en l’honneur de  Muhammad qui a reçu la révélation du Coran.
   L’élément le plus visible est un temps de jeûne quotidien et encore plus la diligente prière entre le lever et le coucher du soleil. Les musulmans ne mangent ni ne boivent, entre 4 heures et 19.15, aux EAU( Emirats Arabes Unis). L’interdiction de boire est dure, la température est supérieure à 40 degrés chaque jour.

   En outre, le tabagisme, les injures, et les relations sexuelles sont haram, interdits. Les jours ouvrables sont plus courts, et les élèves ne viennent pas à l’école du tout. La vie active se passe dans la soirée et la nuit.

LE POUVOIR DU  RAMADAN a aussi de l’influence dans nos vies. Nous avons acquis l’expérience de ses directives strictes, ainsi que appris sur cette nouvelle culture embarrassante.

   La veille du Ramadan les enseignants locaux nous ont donné des directives, comment on doit agir et se comporter pendant le mois sacré. Nous ne devons ni manger ni boire sur des lieux visibles. Mâcher du chewing-gum en public a été interrompu. On nous a montré, à l’école, une salle où l’on devait manger: la nourriture et les boissons ne devaient pas apparaître nulle part ailleurs.

   Nous avons appris comment boire en secret. La porte bien fermée, une gorgée rapide, et on cache la bouteille d’eau. On ne peut pas aller au café après le travail. Les places de Dîner sont fermées pendant la journée pour n’être ouvert qu’à la tombée de la nuit. Si au restaurant on offre également  de l’alcool, les rideaux sont bien fermés. L’alcool ne doit pas être vu à l’extérieur le soir.

A L’APPEL A LA PRIERE du soir les musulmans sont  libérés pour  l’iftar: manger et boire, distribuer des cadeaux et célébrer. A ce moment-là, les rues sont désertes comme à la Saint Jean à Helsinki.

  Le long de la ville il ya de grandes blanches tentes, où on offre de la nourriture et de la boisson à tout le monde, mais surtout pour les travailleurs pauvres.  Cette offre vient de familles des émirats riches ou de l’État. Les flux de gens passent comme des fourmis vers ces tentes dans le crépuscule.

   Les règles du Ramadan sont appliquées à tous. Je ne peux pas le dire parce que je ne célèbre pas le Ramadan, je bois quand je veux. Tout le monde doit observer les règles sous peine de sanctions lourdes et sous la pression du public. A l’extérieur, le fait boire  peut amener la police à vous juger. Il ne faut pas prendre ce risque.

TOUTES LES RELIGIONS louent la tolérence. Mais le comportement de l’Islam, cependant, ne tolèrent pas les étrangers. La société dans son ensemble est pressé au mode de Ramadan. Les gens n’ont pas de choix.

    Il est intéressant de voir comment la religion et le pouvoir de se rapportent les uns aux autres ici et le comparer à la tolérance libérale européenne et la compréhension de la liberté individuelle. Les marchepieds ne sont pas autorisés, la société reste ainsi sur la ligne. Il ne serait pas préjudiciable à nous non plus de passer, une fois par an, un week-end lent les jours paisibles. Ce que je fais, où je vais? Quand avez-vous pensé à ce genre de choses, sérieux? Maintenir toujours la pierre angulaire de la liberté de l’individu inchangé. Je mange et je bois quand je veux.

  • Notion de base du désert, enseignement nro 10:La difficulté de la nage à contre-courant.

________________________________________________________________

L’auteur est un fonctionnaire en congé, recteur originaire de hämeenlinna  qui travaille dans la tâche d’exportation d’Education à Abu Dhabi.

Références: Hämeen Sanomat Partie B. Dimanche 3.7.2016/ Page B5

 

 

Kommentointi on suljettu.

css.php