La préparation à l’ écriture sans crayon

Maantieteen opettaja Jussi Mestari on tyytyväinen Abitti-järjestelmän selkeyteen, vaikka se vielä vaatiikin ajantasaistamista. Kuva: Esko Tuovinen

Le Professeur de géographie, Jussi Mestari, est satisfait de la clarté du système d’examen électronique, bien que cela nécessite encore plus de la mise à jour. PHOTO: Esko Tuovinen

  • L’examen électronique d’étudiants du secondaire est proche, mais le système est encore un travail en cours.

  • L’appareil exige d’habitude un ordinateur portable standard – La tablette n’est pas valable.

Le mode d’examen électronique sera cet automne en géographie, en philosophie et aux examens d’allemand de fin d’études au secondaire.

La finaliste du lycée de Kauriala, Nea Haukka, écrira sur la  géographie le 19 Septembre. Elle n’a pas été nerveuse au sujet de la forme future de la compétition.
– Il est plus facile de modifier les texte sur la machine. Le sujet qui inquiète, ce qu’il peut arriver  un problème technique, elle pense.

Le directeur de l’école secondaire de Kauriala, Tuomo Iltanen, dit que l’organisation des examens   électroniques du secondaire a exigé beaucoup d’adaptation et d’effort, mais à la fin le travail pratique est sauvé.

– On fait passer différemment les tests d’écoute de langue, parce que chaque étudiant peut écouter par ses propres écouteurs. Comme ça nous économisons les trois jours pour le prochain examen, dit Iltanen.

On a publié la PREMIERE VERSION électronique du test en 2014, après quoi il est mis à jour tous les six mois. Dans des lycées finlandais on  a organisés maintenant deux examens pour les élèves du secondaire, la première fois en automne dernier et un autre ce printemps.

Le système n’est pas encore prêt , mais quelque part il a déjà démarré. Le premier exercice a été un peu difficile, mais au printemps tout fonctionnait beaucoup mieux, dit Iltanen.

DANS TOUTES LES ECOLES SECONDAIRES DE HÄMEENLINNA ainsi que dans celles de Riihimäki et de Janakkala chaque étudiant devra avoir son propre ordinateur portable. L’école secondaire ne pourra fournir que du matériel de rechange dans le cas de la formation et de la rédaction si la machine de l’étudiant ne fonctionne pas.

Iltanen explique que l’exigence d’un ordinateur portable ne tient pas compte des écrits électroniques, mais l’enseignement. Une partie des examens sera faite tout de même en version électronique.

Le professeur de géographie de l’école secondaire  de Kauriala,  Jussi Mestari,  explique que l’examen électronique  s’effectue dans les lecteurs flash. L’examen est enregistré automatiquement, afin que la coupure du courant ne le gâche pas.

– Après tout, c’est un peu désuet, que l’on joue avec des flash. On ne peut pas encore le combiner au  secteur, parce qu’on devrait voir comment éviter la surcharge, dit Mestari.

Le futur auteur de la géographie, Aleksi Lohtander, s’est jusqu’ici débrouillé avec sa propre tablette au secondaire, même si elle n’est pas assez bon pour écrire. Pour ça, il obtiendra une machine de rechange.

Avec la machine on est capable d’écrire des notes beaucoup plus rapidement qu’avec un stylo. Là on arrive à  écouter mieux le professeur, Lohtander compare.

Aleksi Lohtander hankki tablettinsa juuri lukiota varten, mutta pystyy käyttämään sitä vain kursseilla.  Kuva: Esko Tuovinen

Aleksi Lohtander a obtenu sa tablette juste pour le collège, mais il peut l’utiliser uniquement pendant les cours. PHOTO: Esko Tuovinen

A L’ECOLE SECONDAIRE DE PAROLA à Hattula, chaque élève reçoit un ordinateur portable de l’école au début des études.

Le recteur Reijo Järvinen dit que cet automne  les étudiants ont reçu chacun, un ordinateur portable de classe de 1000 euros, qui sera facturé probablement deux fois par an.

– L’ordinateur portable coûtera pour l’étudiant environ un tiers du prix, Järvinen explique.

Lycée est à la deuxième année des ordinateurs portables avec un clavier détachable. Ils ne sont pas bons pour  écrire, car ils n’ont pas suffisamment de ports USB. Järvinen est convaincu que l’équipement peut être modifié dans les écritures.

A PAROLA les élèves du secondaire utilisent assidûment les services de cloud computing, et regardent des vidéos pédagogiques. Aussi, la réstitution d’essai est effectuée par voie électronique. Un seul étudiant en philosophie participera cette année à la nouvelle écriture.

Je ne peux pas dire si le  système d’examen électronique est le plus approprié pour les écritures, mais nous n’avons pas eu de problèmes de formation, dit Järvinen.

La géographie, la philosophie et l’allemand ont été sélectionnées comme les premiers  examens électroniques, parce qu’ils ont des écrivains relativement peu nombreux. Au printemps prochain, les quarts de travail sont en études sociales, en psychologie et en français.

– Il provoque une plus grande ruée. Nous allons nous exercer seulementcet automne, dit Iltanen. HäSa

Références: Hämeen Sanomat Mercredi 31.8.2016, Page 10-11

Kommentointi on suljettu.

css.php