Le président Niinistö a exhorté les finlandais à la maîtrise de soi

Président Sauli Niinistö a déclaré l’Assemblée générale de l’ONU relative à la conférence de presse que la Finlande continuera à aider les demandeurs d’asile en besoin.

Selon Niinistö, il se trouve des méthodes préventives pour combattre des phénomènes extrêmistes.

_____________________________________________________________________

STT, Mari Karppinen

New York

Selon le président Sauli Niinistö, il ya des méthodes préventives pour combattre des phénomènes extrêmistes tels que le racisme. Niinistö ne signe pas en publique les critiques qui existent à l’absence legère de décideurs finlandais aux événements de la Station Square de Helsinki et à la xénophobie.

Niinistö rappelle sa proposition de la semaine dernière qu’on pourrait réviser la législation finlandaise pour lutter contre les mobilisations racistes.

– Nous ne pouvons arrêter quelque chose d’autre que des moyens législatifs. Si on a l’impression  que le président passe derrière la législation et le code pénal, je voudrais vous rappeler qu’ils sont les produits de la démocratie.

Contrairement à la législation, il existe des méthodes préventives pour combattre des phénomènes extrémistes, dit-il, à l’assemblée générale de  l’ONU tenue en conjonction avec la conférence de presse à New York.

Selon Niinistö, la Finlande continuera à aider les demandeurs d’asile en besoin. Selon Niinistö,  l’esprit général de l’Assemblée générale est que le nombre de demandeurs d’asile en Europe augmentera encore à l’avenir.

– Nous devons les aider, qui se sentent dans l’inquiétude immédiate. Malheureusement, en raison de la situation économique en Finlande ceux qui cherchent une vie meilleure, pour eux nous n’avons pas beaucoup à leur offrir. Nous ne disposons pas d’ emplois disponibles.

Une diversité autorisée sans les poings

Pour ce qui concerne la crise d’asile, Niinistö a exhorté les finlandais à la maîtrise de soi.

– Un  finlandais ordinaire pourrait se retenir. Il faut bien comprendre que quelqu’un d’autre pense différemment de vous. Nous devons aussi accepter que l’autre pense d’une manière différente sans avoir à se balancer des coups de poing.

Niinistö a souligné la crise de l’asile en termes de l’impératif que l’accord sur le climat de Paris pourrait entrer en vigueur dès cette année. En plus du conflit au Moyen-Orient, le réchauffement climatique est à redouté d’augmenter les réfugiés.

A l’Assemblée générale des Nations Unies Niinistö a rencontré le Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, et a eu le temps d’échanger quelques mots avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry.

Références: Journal numérique de Hämeen Sanomat, jeudi 22.9.2016

Kommentointi on suljettu.

css.php